Causes physiques d'un problème d'érection

Les études médicales(10) démontrent que chez plus de la moitié des hommes de plus de 50 ans, les problèmes d'érection sont dus à des maladies cardiovasculaires sous-jacentes.

 

Hypercholestérolémie (taux de cholestérol élevé)

L'hypercholestérolémie peut entraîner une calcification des artères (artériosclérose). Les corps caverneux du pénis ne peuvent plus se relâcher suffisamment. Trop peu de sang afflue alors vers les corps caverneux, ce qui entraîne une absence d'érection ou une mauvaise érection. Les études révèlent qu'environ 42%(6) des hommes qui ont des problèmes d'érection souffrent d'hypercholestérolémie. Lorsqu'on a un problème d'érection, d'autres examens médicaux sont souhaités. Le taux de cholestérol doit être déterminé et un traitement éventuel peut être proposé.

Hypertension artérielle (tension trop élevée)

L'hypertension artérielle peut endommager les parois vasculaires et des particules de graisse et de cholestérol peuvent alors venir s'y déposer. Le processus de calcification des artères s'intensifie et l'irrigation sanguine du pénis continue à diminuer. Des problèmes d'érection ont été constatés chez près de la moitié des hommes souffrant d'hypertension. Un homme qui souffre de problèmes d'érection doit donc toujours prendre sa tension artérielle.

Diabète

En cas de diabète, un durcissement des parois artérielles apparaît au fil du temps et l'action des fibres nerveuses qui régissent les vaisseaux sanguins diminue (neuropathie diabétique). Il s'agit d'un processus lent qui, grâce au maintien du bon taux de sucre sanguin, peut être retardé relativement longtemps. Les hommes diabétiques ont ainsi un important risque supplémentaire de développer des problèmes d'érection. Non seulement, l'action des nerfs est fortement réduite par la neuropathie diabétique, mais la qualité des vaisseaux est aussi fortement altérée. Les problèmes d'érection sont, de ce fait, aussi très fréquents chez les hommes diabétiques. Le pourcentage(7) d'impuissance érectile chez les diabétiques de 30 à 34 ans est estimée à 15% et augmente à 55% chez les diabétiques de 60 ans.

Surcharge pondérale

Les hommes qui sont trop gros souffrent plus souvent de problèmes d'érection que les autres. En effet, la surcharge pondérale s'accompagne souvent d'hypertension artérielle et d'hypercholestérolémie.

Radiothérapie (cancer de la prostate et cancer digestif) ou opération de la prostate

Une bonne transmission des stimuli vers le pénis est indispensable pour avoir et/ou maintenir une érection. Ces voies nerveuses passent très près de la prostate. Si une opération de la prostate s'avère nécessaire pour éliminer des cellules cancéreuses, il peut arriver (c'est souvent inévitable) que ces nerfs soient malheureusement endommagés. En fonction de la gravité du cancer, on peut s'efforcer d'épargner les nerfs dans une mesure plus ou moins grande. Les problèmes d'érection sont toutefois très fréquents après une intervention chirurgicale de la prostate.

Autres causes physiques

Dans les affections neurologiques, comme une lésion transversale et la sclérose en plaques, les voies nerveuses sont également endommagées, ce qui rend l'érection plus difficile ou impossible à obtenir. Des anomalies du pénis lui-même peuvent également être en cause, comme un rétrécissement du prépuce ou la maladie de La Peyronie. La maladie de La Peyronie se caractérise par la formation de tissu conjonctif le long du corps du pénis. Cette maladie peut prendre des formes tellement sévères que l'érection est obtenue avec une courbure du pénis, souvent accompagnée de douleurs. Enfin, le risque de développer un problème d'érection augmente avec l'âge.

 

Références
(6) Seftel, 200', J Urol, 171,2141-45 (n=272.325)
(7) Smith AD. Causes and classification of impotence, Urol Clin, N Am 1981;8:79
(10) (11)S. Droupy, Epidemiology and physiopathology of erectile dysfunction, Annales d'Urologie, Vol 39, issue 2, April 2005, pages 71-84

Pfizer